Le système Conti: la théorie du système

On calcule avec ce système avant tout les bricoles suivant le schéma grande bande-petite bande-grande bande, mais on peut également calculer les tournés normaux ou encore les renversés.

Il nécessite une étude intensive et une connaissance des zones délicates avec les corrections correspondantes. Il est particulièrement important pour les débutants d’avancer pas à pas afin d’éviter toute confusion. Dans un premier temps on ne devraient calculer que les bricoles par 3 bandes. Inclure la 4è bande dans un calcul nous obligera à tenir compte des valeurs corrigées. (Tiré de l’ouvrage "Faszination Dreiband-Billard", Litho-Verlag, 2003)

Numérotation des bandes

  • Les valeurs de la bande de départ et de la première bande se prennent sur le bois de la bande (ligne tretillée, de 50 vers 20).

  • Les valeurs de la troisième bande se réfèrent aux valeurs du nez de la bande (caoutchouc), perpendiculaires aux valeurs du bois de la bande.

  • Les valeurs de la troisième bande ont en partie des intervalles irréguliers. Les valeurs entre parenthèses correspondent à la distance réelle de la petite bande. Cela signifie que pour le calcul la valeur 0 se trouve à une distance de 0,6 diamant, respectivement à 6 unités de la petite bande. La valeur 40 se trouve à 3,7 diamants ou 37 unités de la petite bande.

  • Sur la première bande la valeur 0 se trouve dans le prolongement du caoutchouc de la petite bande. La valeur 00 se trouve exactement au milieu de l’angle formé par le bois des bandes.

Nature du coup de queue

Afin d’éviter toute erreur il est nécessaire de jouer toujours le même coup lorsque l’on joue le système. Ce coup doit avoir les propriétés suivantes :

On joue la 1 juste au-dessous du centre avec le maximum de bon effet.

On choisit une vitesse de coup qui déplacera la 3 (la 2 et la 3 pour les bandes-avant) d’au moins 40 centimètres.

Le coup doit, comme un coup standard, n’être ni attaqué ni allongé

La formule

BANDE DE DEPART - 3è BANDE
= 1ère BANDE

Démarche à suivre pour le calcul

  • Déterminer le point d’arrivée sur la troisième bande (dans un premier temps c’est encore une approximation). On a pour cet exemple le point 30.

  • Choisir le point de départ et appliquer la formule : 50 – 30 = 20

  • La formule nous donne la valeur du point à toucher sur la première bande. Avec l’aide de la queue on trace une ligne fictive entre notre point de départ choisi (ici 50) et la valeur à la première bande (ici 20). Si on constate que cette ligne passe loin de la 1, on doit chercher une nouvelle valeur de départ et refaire le calcul.

  • Si la 1 se trouve légèrement à côté de cette ligne fictive (moins de 5 cm), on peut déplacer parallèlement cette ligne jusqu’à ce qu’elle passe exactement par le milieu de la 1. Le point de visée se trouve à l’endroit où cette ligne rencontre la première bande.

Les trajectoires de la troisième à la quatrième bande

Lorsque l’on calcule un coup jusqu’à la troisième bande, la ligne fictive que l’on aura déterminé nous montre où la 1 va aller toucher la quatrième bande. C’est pourquoi les valeurs de la quatrième bande sont identiques à celles de la troisième (voir graphique).

Les corrections de trajectoires

Les trajectoires allant de la troisième à la quatrième bande sont dépendantes de la valeur de la bande de départ. On appelle cela les corrections de trajectoires. Les petits chiffres entre parenthèses sous les valeurs de départ indiquent les valeurs de corrections nécessaires à appliquer sur la quatrième bande.

Exemples

1er exemple (ligne noire)

Départ = 40, 1ère bande = 10

Formule : 40 – 10 = 30

Correction de la trajectoire du départ 40 est -1 (valeur entre parenthèses)

30 (3ème bande) – 1 = 29 (4ème bande)

2ème exemple (ligne blanche)

Départ = 70, 1ère bande = 40

Formule : 70 – 40 = 30

Correction de la trajectoire du départ 70 est +5 (valeur entre parenthèses)

30 (3ème bande) +5 = 35 (4ème bande).

En observant le graphique on comprend mieux l’importance de ces corrections, valeurs corrigées. Dans les deux cas on atteint 30 sur la troisième bande.

Avant un entraînement ou une partie il faudrait évaluer la table à l’aide des 4 positions-test suivantes :

De 50 sur 30, arrivée prévue en 20

De 40 sur 20, arrivée prévue en 19 (correction avec un départ en 40 : -1)

De 30 sur 10, arrivée prévue en 15 (correction avec un départ en 30 : -5)

De 70 sur 30, arrivée prévue en 45 (correction avec un départ en 70 : +5)

Les valeurs de départ effectives donnent au joueur la possibilité d’inclure dans leur calcul, suivant la valeur de départ, d’éventuelles différences du système. Si, par exemple, l’arrivée de 50 sur 30 n’est pas 20 mais 22 (c.à.d. +2 de compensation de la table) et que l’arrivée de 70 sur 30 n’est pas 45 mais 49 (c.à.d. +4 de compensation de la table), je peux m’attendre, avec un départ en 60, à une compensation de la table de +3. Plus le joueur se familiarise avec ces positions-tests, plus il pourra inclure précisément les compensations dans ses calculs.

Il est étonnant de constater que pour un coup joué de 50 en 30, l’arrivée sur la quatrième bande est presque toujours supérieure à 20.

Sélectionnez le site

Login livres "Online"

Vous avez un abonnement pour nos livres "Online"? Cliquez ici pour accéder à la page "Login"

Login

Newsletter

Social Media

Twitter

Le catalogue

Téléchargez notre catalogue gratuit avec des descriptions et extraits de nos livres pour Mac, iPhone et iPad.

eBooks nouveaux

  • Le Cadre Le Cadre
  • La bande La bande
  • Big Points au 3 bandes Big Points au 3 bandes

Livres Online nouveaux

  • Les bases fondamentales Online Les bases fondamentales Online

Autres produits

  • App "Rappels Nole" App "Rappels Nole"
  • App "ContiSystem" App "ContiSystem"
  • Banderoles adhésives système Conti Banderoles adhésives système Conti

Impressum | Comment acheter | Acheter des abonnements | Contact | Newsletter | Press | Terms of Use for Online Books